Comment bien aborder un exercice de traduction

Lorsque l'on suit un cours ou une formation en langue étrangère on finit toujours par aborder à un moment ou à un autre l'exercice redouté de tous : la traduction. Qu'il s'agisse de traduire de la langue étrangère vers le français (on parle alors de Version) ou de traduire du français vers la langue étrangère (et là il s'agira de Thème).


Dès que l'on aborde ces fameuses phrases de thème ou de version, panique à bord chez les stagiaires, les yeux s'affolent, la confiance en soi se fait la malle, bref il n'y a plus personne!


Je les entends fréquemment dire "Mais par quel bout je dois les prendre ces phrases ?", "Je commence par où ?", quand ce n'est pas "Je n'y arriverai jamais". Or, si l'on s'y prend méthodiquement, il n'y a aucune raison de ne pas arriver à les traduire.


Au fil des années et des formations que j'ai dispensées, j'ai petit à petit élaboré une sorte de "protocole" de traduction pour aider mes élèves à dépasser leur sentiment d'impuissance et pour les guider pas à pas dans cet exercice qui leur fait tant peur. Cette méthodologie est surtout axée autour des phrases de thème, et notamment dans le cas de traduction de phrases grammaticales du français vers l'anglais. Mais ces conseils sont valables pour toutes les langues, et aussi pour les traductions de la langue étrangère vers le français.


C'est ce protocole que je veux partager avec vous aujourd'hui.


Premier conseil, très important : il faut toujours avancer un pas après l’autre, ne pas se laisser décourager par la finalité de l’exercice!


Pour les exercices de traduction du français vers une langue étrangère :

Respecter tant que cela est possible les différentes étapes ci-dessous : DANS L’ORDRE et ne sauter aucune étape

  1. Chercher tranquillement tout le vocabulaire dans le dictionnaire et le noter

  2. Pour chaque verbe de chaque phrase, se demander quel sera le temps à utiliser, au besoin se référer au cours de grammaire correspondant. Noter pour chaque verbe le temps que vous choisissez d'utiliser :

exemple de phrase à traduire en anglais : Je crois qu’elle regarde la télévision verbe croire : présent simple verbe regarder : présent progressif

  1. Pour chaque verbe noté à l’étape 2, se référer au cours de grammaire correspondant et se demander tranquillement comment se construit le temps choisi. Comment construire le présent simple, le présent progressif par exemple.

  2. Traduire la phrase en anglais

  3. Quand la phrase à traduire est une phrase interrogative, négative, voire même une interro-négative, TOUJOURS commencer par« simplifier » la phrase :

  • transformer une phrase interrogative en phrase affirmative : ex : Que regardes-tu à la télévision ? => Tu regardes la télévision

  • transformer une phrase négative en phrase affirmative : ex : Je n’aime pas le café => J’aime le café

  • transformer une phrase interro-négative, d’abord en phrase affirmative, puis enlever la négation : ex : N’aimes-tu pas le café ? => Tu n’aimes pas le café => Tu aimes le café

  • Une fois la phrase simplifiée traduite en anglais, remettre ce qu’on lui avait enlevé : négation, interrogation, ou les deux.

Si vous prenez l'habitude de suivre ces étapes une à une et dans l'ordre pour traduire vos phrases, et de bien noter à l'écrit ce qui est conseillé pour chacune d'entre-elles, il n'y a aucune raison que vous ne parveniez pas à traduire des phrases simples, ou plus compliquées.


Si je peux me permettre d'insister sur un point ce sera la rigueur dans la formation des temps de vos verbes. Vous pouvez vous tromper dans le choix du temps que vous allez utiliser pour un verbe celà n'est pas grave, du moment que votre verbe est bien construit au temps que vous avez choisi. Cela voudra dire que votre raisonnement est logique : je choisis le temps A, je construis donc mon verbe de la manière dont se construit le temps A. Et si dans cette phrase là il fallait en fait choisir le temps B, celà n'est vraiment pas grave, surtout au début. Si je me permets d'insister sur la formation des temps, c'est que trop souvent des élèves "inventent" des temps qui n'existent pas en faisant un joyeux mélange entre plusieurs d'entre eux! On peut faire une erreur sur le choix d'un temps, je le répète, mais pas en inventer un ;)


Au fil des exercices des automatismes vont s'installer et bientôt la traduction deviendra un jeu d'enfant pour vous.


Let's start translating!


Nous contacter
  • Facebook
  • LinkedIn - Gris Cercle
Learn languages is fun
Apprentissage ludique
des langues
  • Facebook
  • LinkedIn - Gris Cercle