Réforme nous voilà!

On ne parle plus que cela. La Réforme de l'orthographe (vous remarquerez le "R" Majuscule à Réforme : il faut au moins cela...)


La France s'insurge, la France crie au scandale, la France à mal à son patrimoine linguistique...


Et nos oignons qui vont perdre leur lettre muette et finiront par s'écrire "truk ki fé pleurer" en 2023 (véridique, vu sur mon fil d'actualité Facebook ce matin...) , et tous ces jolis nénuphars qui vont s'écrire nénufar, en quasi-langage sms sur l'autel (et pas l'hôtel...) de cette fameuse réforme. Et je n'aborde même pas ici le thème du fameux accent circonflexe dont on n'a jamais tant parlé que ces derniers jours, à défaut de l'écrire...


Mais la France parle aussi parfois sans savoir. Sans se renseigner au préalable.


J'ai lu en ligne ce matin un excellent article du Monde sur le thème de cette réforme de l'orthographe "Non, l'accent circonflexe ne va pas disparaître" (vous remarquerez que je ne l'ai pas oublié cet accent au nom si rigolo...). Vous retrouverez cet article en cliquant ici.


Pour jeter ici quelques idées abordées par cet article, je dirai qu'il faut se renseigner avant de crier au scandale. Lire et comprendre ce que va réellement modifier cette réforme. Ce qui sera, et ce qui ne sera pas. Je vous laisse découvrir l'article dans son contexte original, je ne peux décemment pas écrire mieux que le Monde.


Je voudrais partager une réflexion que je me fais à entendre tout le monde s'insurger autour de cette réforme. Et si nous apprenions à déjà maîtriser les fondamentaux de notre propre langue avant de crier au scandale de la simplification ? Je ne réécrirai pas non plus l'article que j'ai publié dans ce blog au mois d'Août 2015 "Les français fâchés avec leur langue ?" (à lire ou à relire ici), je veux juste partager mon exaspération.


Comme souvent, ceux qui parlent le plus sont souvent ceux qui en font le moins. Et si nous demandions aux français choqués qui s'expriment dans tous les médias ces derniers jours contre la réforme de l'orthographe de s'essayer au bon vieil exercice de la dictée ? Quelle note obtiendraient les plus virulents d'entre-eux ? Je ne prendrai aucun pari dans ce domaine. Le français correct, écrit dans le respect des règles syntaxiques de base, se rencontre de plus en plus rarement. Nos enfants, et encore plus grave, leurs parents ne savent plus écrire le français correctement, la France laisse publier sur ses réseaux sociaux ou même dans ses médias plus traditionnels des textes qui ne sont pas à l'image de la grandeur de sa langue. Une langue blessée, qui a mal à son orthographe et à sa grammaire... Et oui, j'ose utiliser ce bon vieux mot de grammaire quand les manuels officiels veulent nous faire parler de maîtrise syntaxique et linguistique... J'aime les notions simple, et "grammaire" en est une qui parle à tout le monde.


Alors maîtrisons-déjà la conjugaison des verbes au présent et au passé composé, voire même au passé simple, ne mettons pas un participe passé à la place d'un infinitif, ne faisons pas le contraire non plus. Sachons ne pas oublier les négations, ne remplaçons pas les "qu" par des "k", et soyons déjà certains que tous nos pluriels affichent leurs "s" et "x" respectifs... Sachons faire cela avant de nous insurger du fait que tel accent ou trait d'union puissent disparaître, ou que quelques lettres muettes vont passer à la trappe.


Aux livres citoyens!

Nous contacter
  • Facebook
  • LinkedIn - Gris Cercle
Learn languages is fun
Apprentissage ludique
des langues
  • Facebook
  • LinkedIn - Gris Cercle